L’EJ peut être grave8

Toute personne qui voyage vers l’un des 24 pays asiatiques où sévit l’EJ peut contracter le virus.4

Dans de rares cas, une infection au virus de l’EJ peut entraîner une encéphalite.5

Toute personne qui voyage vers l’un des 24 pays asiatiques où sévit l’EJ peut contracter le virus.4

Dans de rares cas, une infection au virus de l’EJ peut entraîner une encéphalite.5

Qu’est-ce que l’encéphalite japonaise (EJ) ?

L’encéphalite japonaise (EJ) est l’une des causes les plus courantes de l’encéphalite virale en Asie; plus de 70 000 cas cliniques sont signalés chaque année dans le monde. Ce chiffre pourrait être beaucoup plus élevé en réalité, en raison de systèmes de surveillance inadéquats dans de nombreux pays asiatiques où le virus est endémique.1,4

Comment l’EJ est-elle transmise ?

Certains animaux, soit les cochons et les oiseaux, sont des hôtes réservoirs et amplificateurs efficaces du virus de l’EJ. Ils représentent une source d’infection pour les humains et les chevaux qui sont les hôtes finaux, ne pouvant pas transmettre la maladie.1,9

  • Le virus de l’EJ est transmis aux humains par la piqûre de moustiques Culex infectés, qui se reproduisent dans l’eau stagnante, souvent dans des fermes et des rizières dans la plupart de régions rurales d’Asie.6
  • Le moustique Culex tend à piquer plutôt au crépuscule et à l’aurore, plutôt à l’extérieur qu’à l’intérieur.10

Les moustiques sont présents à l’année dans les régions tropicales et entre les mois de mai à octobre dans les régions tempérées.5

Dans quels pays l’EJ sévit-elle ?

Vos patients pourraient courir un risque de contracter l’encéphalite japonaise s’ils voyagent en Asie

L’encéphalite japonaise est l’une des principales causes d’encéphalite virale en Asie et peut être sous-déclarée dans de nombreux pays asiatiques où le virus est endémique en raison de systèmes de surveillance inadéquats.11
Les voyageurs non-immunisés de tous âges venant de pays où le virus n’est pas endémique pourraient être touchés.6
Pour la majorité des voyageurs en Asie, le risque de contracter l’EJ est faible; il varie en fonction de la destination, la saison, la durée du séjour et les activités pratiquées.5

Pas seulement au Japon

Le premier cas d’encéphalite japonaise a été documenté au Japon en 1871. Depuis, le virus s’est propagé à travers toute l’Asie; par conséquent, il pourrait être plus approprié de considérer l’EJ comme étant une encéphalite asiatique. Le virus de l’encéphalite japonaise est endémique dans plus de 24 pays en Asie, en Asie du Sud-Est et dans certaines régions du Pacifique Occidental.4,6

Australie
Bangladesh
Bhoutan
Brunei
Birmanie (Myanmar)
Cambodge
Chine
Timor oriental
Inde
Indonésie
Japon
Corée du Nord
Corée du Sud

Laos
Malaisie
Népal
Pakistan
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Philippines
Russie
Singapour
Sri Lanka
Taiwan
Thaïlande
Vietnam
Îles du Pacifique Occidental

Toute personne voyageant vers l’Asie devrait être évaluée sur le plan des risques et devrait être informée des stratégies de prévention de l’EJ.

Le risque existe aussi dans les régions urbaines

On croyait autrefois que l’encéphalite japonaise survenait uniquement dans les régions rurales. Toutefois, deux études menées dans le district de Kurnool dans l’état d’Andhra Pradesh (Inde) et dans la ville de Can Tho (Vietnam) ont établi que le risque de transmission du virus de l’encéphalite japonaise pourrait être en évolution alors que les frontières entre les régions rurales et urbaines sont de plus en plus floues.12,13

Mythes au sujet de l’EJ

Conséquences de l’EJ

Chez l’humain, la majorité des infections sont asymptomatiques; cependant, une maladie clinique se développe chez une parmi 50 à 1 000 personnes infectées par le virus.1

L’EJ symptomatique peut entraîner la mort ou entraîner des conséquences dévastatrices à long terme

 

Aperçu : issue de l’EJ symptomatique

Les complications de l’EJ peuvent inclure les suivantes :15

  • coma
  • tremblements
  • paralysie
  • déficience mentale
  • trouble convulsif
  • convulsions chez les enfants
  • syndrome parkinsonien
  • séquelles neuropsychiatriques
  • paralysie des membres supérieurs

Quand l’EJ survient-elle ?

De nombreux cas d’EJ surviennent durant la saison des pluies, dont les mois varient de pays en pays.6 Les voyageurs qui se rendent en Asie peuvent également se faire piquer hors de la saison des pluies; la transmission du VEJ peut avoir lieu à tout moment de l’année.16 Les facteurs environnementaux tels que le réchauffement climatique peuvent jouer un rôle important dans la transmission par les piqûres de moustiques, en favorisant les conditions de reproduction.17

Épidémiologie de l’EJ

Bien que le nombre de cas d’EJ observés parmi les voyageurs qui se rendent en Asie et signalés au Centers for Disease Control & Prevention des É-U soit peu élevé, l’EJ survient tout de même, et ses conséquences sont potentiellement dévastatrices.

  • On estime à plus de 70 000 le nombre de cas symptomatiques d’EJ chaque année en Asie.1
  • L’EJ est la forme d’encéphalite évitable par la vaccination la plus courante en Asie et la principale cause d’invalidité neurologique d’origine virale.4
  • Les données montrent que plus du tiers des voyageurs qui ont développé l’encéphalite japonaise effectuaient un bref séjour en Asie.2

© 2019 VALNEVA Canada Inc.
Marques de commerce utilisées sous licence.